• pauline souchu

Syndrome Prémenstruel : Comment le Yoga hormonal m’a sauvé

Mis à jour : il y a 5 jours



Le Syndrome prémenstruel, SPM : une multitude de symptômes


Le SPM, c’est une multitude de symptômes que les femmes peuvent vivre quelques jours avant la période des règles. Ces manifestations, dont la cause est une variation du taux hormonal avant les règles, sont physiques et psychologiques, et varient en fonction de chaque femme et de chaque cycle : sautes d’humeur, fatigue, maux de tête, douleurs des seins, troubles de l’appétit, du sommeil, anxiété, la liste est longue. Pendant de longues années, j’ai vécu des périodes sombres avant la période des règles, qui duraient 10 jours, 15 jours. Des périodes de fatigue intense, de dépression, de désespoir, d’idées noires, de colère, de tristesse. Quand je comparais mon vécu du SPM avec d’autres femmes, j’avais l’impression que ce que je vivais pendant des jours et des jours étaient beaucoup plus intenses. C’était quelque chose qui s’abattait sur moi, comme si un monstre prenait possession de moi, je n’avais plus aucune maîtrise de mes émotions, de mon corps. Des jours et des jours, où ma vie était paralysée : Epuisement physique et moral, incapacité de dormir, brouillard mental empêchant de se concentrer sur quoi que ce soit, perte d’intérêt dans tous les domaines de ma vie. Se couper du monde, se sentir seule, la difficulté d’expliquer la cause de cet état, l’incompréhension de certaines personnes, ne pas être prise au sérieux, la culpabilité de ne pas réussir à se forcer, être vidée de toute énergie, remettre toute sa vie en question, ne pas avoir la force de se lever, vivre la moindre tâche courante comme une épreuve, annuler des sorties, des rendez-vous, passer des journées à pleurer, se forcer, être dans une lutte permanente, un effort constant. Et vivre cela chaque mois. Je me suis souvent demandé comment j’allais vivre encore 20 ans comme ça, ma vie en suspens pendant cette longue période, m’empêchant de me projeter, d’imaginer un futur serein.

Un SPM intense : le Trouble Dysphorique Prémenstruel


Le Syndrome Prémenstruel



J’ai passé des heures et des heures sur internet, à essayer de trouver une explication, une solution. Je suis tombée sur des vidéos de femmes allongées sur leurs canapés, en pleurs, qui expliquaient ce qu’elles vivaient. La même chose que moi. Il s’agissait du Trouble Dysphorique Prémenstruel. Le TDPM, reconnu comme une forme sévère du SPM, dont les symptômes bouleversent et handicapent le quotidien de celles qui le vivent. 3 à 8 % des femmes menstruées en seraient affectées. Le soulagement de savoir que je n’étais pas seule. J’ai continué de chercher une solution. J’ai enfin entendu parler du Yoga des Hormones, un yoga thérapeutique qui naturellement permettait de stimuler le système hormonal, et donc d’aider dans le cas de déséquilibres hormonaux. J’ai eu le déclic, déjà professeure de Yoga, je me suis immédiatement inscrite à la formation pour apprendre auprès de la femme qui avait développé cette méthode avec l’idée de me former pour moi et de transmettre cet enseignement à toutes les femmes qui en avaient besoin.

Le Yoga hormonal : ma solution naturelle


Cela m’a littéralement sauvé. Après 1 mois et demi, 2 mois de pratique régulière, j’ai peu à peu vu mes symptômes diminuer, une vraie délivrance, c’était incroyable de ne plus subir ces phases si difficiles. Cela fait deux ans que le Yoga des hormones fait partie de ma routine, de mon hygiène de vie et c’est aujourd’hui une légère fatigue, une sensibilité accrue, un appétit plus grand que je ressens avant les règles, et non plus ce tourbillon d’émotions intenses qui me rendaient la vie si difficile. Je vis aujourd'hui cette période de mon cycle sereinement.

A toutes celles qui subissent le SPM, le TDPM, dont la vie est bouleversée par des dérèglements hormonaux et qui donnent tout pour essayer de vivre normalement, des solutions existent, je suis avec vous, vous êtes fortes, vous êtes des battantes, vous êtes des héroïnes.